POURQUOI FACE A LA MER

Le projet des rencontres photographiques professionnelles “Face à la mer” à Tanger fait suite à plusieurs constats et réflexions. En tant que directeur du studio Hans Lucas, président de l’association reconnue d’utilité publique FreeLens, vice-président de Photo Doc. ou encore qu’enseignant, Wilfrid Estève rencontre beaucoup de photographes auteurs, documentaires ou photojournalistes marocain.e.s ou issu.e.s du pourtour méditerranéen.

Cette situation s’est accentuée en 2018 avec la création d’Hans Lucas Méditerranée. A chaque fois un même constat sur le fort décalage professionnel des photographes Marocains et maghrébins sur des fondamentaux tels que :

  • L’édition de son travail et sa postproduction
  • la connaissance du marché et des médias
  • La déontologie et le droit à l’image
  • La compréhension des logiciels et des métadonnées
  • Le fait de trouver un angle journalistique ou documentaire
  • La rédaction d’un synopsis ou d’un dossier de bourse
  • L’établissement d’une stratégie de diffusion à travers les réseaux sociaux
  • L’analyse d’un contrat de diffusion ou de représentation
  • Le démarchage de clients à l’international et la conception d’un folio

Résidante à Tanger, Yamna Mostefa rencontre pour sa part des photographes Marocains, Algériens et Tunisiens, ayant la double nationalité ou encore résidant français au Maghreb dont les problématiques similaires n’ont fait que conforter ce constat.

Afin de renforcer l’accompagnement et la professionnalisation d’auteurs et artistes émergents, la création de rencontres professionnelles méditerranéennes dédiées à la photographie s’est naturellement imposée.

Séduit par cette intention, des partenaires tangérois, marocains et français ont d’emblée décidé de nous rejoindre. Nous espérons que tout comme eux, cette première édition vous touchera par sa pertinence. L’annonce du prix des rencontres sera faite le samedi 4 mai à Tanger et sa remise à Paris durant le dernier trimestre 2019. La dotation inclut notamment une formation à Paris de 10 jours au sein de la prestigieuse école de journalisme le CFPJ, un espace pro sur Hans Lucas durant un an ainsi qu’une participation – conférence et projection – à Photo Doc. 2019 à Paris.

Au plaisir de vous croiser à Tanger durant les rencontres.

Yamna Mostefa et Wilfrid Estève

Biographies de la fondatrice et du fondateur des rencontres Photo “Face à la mer” de Tanger :

Yamna Mostefa, originaire de Carcassonne, résidente à Tanger, un parcours hétéroclyte dont la passion est devenue au fil des années, Tanger et sa culture internationale. Son identité interculturelle se ressent dans son itinéraire marocain ainsi qu’à travers les rencontres d’auteurs et artistes en activité au Maghreb.

Plus de dix années de voyages et de rencontres lui ont fait écouter et comprendre les problématiques des photographes maghrébins… et constater que le partage de valeurs professionnelles rassemblait les actrices et acteurs d’une photographie méditerranéenne.

Wilfrid Estève, vit entre Paris, Tanger et Carcassonne. Photographe, enseignant et producteur, il dirige le studio Hans Lucas, préside l’association Reconnue d’Utilité Publique FreeLens et la maison d’édition Louvre Rivoli.

Il est également vice-président de la foire internationale Photo Doc. et en charge de la direction pédagogique du diplôme « Documentaire et écritures numériques » à l’Université de Perpignan. En 2015, il est promu Chevalier des Arts et des lettres.

Actif dans les organisations professionnelles, durant huit ans il a été président de l’ANJRPC (Association Nationale des Journalistes Reporters Photographes et Cinéastes) et vice-président cofondateur de l’UPP (Union des Photographes Professionnels) à Paris. Acteur reconnu dans le champs de la photographie, sa culture, son engagement et son professionnalisme font de lui un élément essentiel dans la création des rencontres de Tanger.

Mentions légales et politique de confidentialité en cliquant ici.