POURQUOI FACE A LA MER

La première édition de “Face à la mer” a été une véritable révélation. Tout au long de l’année, nous avons pris conscience du fort impact en matière de formation et d’accompagnement sur les photographes vivants sur le territoire.
Créer une passerelle entre la France et le Maroc était notre objectif. Les fondations de ce projet n’auraient pas pu voir le jour sans le soutien de L’institut Français du Maroc et le Studio Hans Lucas.
Les rencontres photo de Tanger, un territoire, deux lieux stratégiques. La Cinémathèque de Tanger et le Musée des cultures méditerranéennes de la Kasbah se sont présentés à nous comme une évidence.
Deux lieux, dignes représentants, de la culture moderne et traditionnelle à l’image de Tanger.
Un honneur de compter ces deux lieux culturels comme partenaires historiques.

Près de cent vingt photographes professionnels, émergents ou confirmés, nous ont rejoints début mai 2019 à Tanger pour une semaine de rencontres participatives et sur les diverses actions pédagogiques menées sur les deux rives de la méditerranée (semaine de rencontres, lectures de folio…). Les constats de la première édition ont nourri des réflexions collaboratives qui ont permis la conception de la deuxième et ont confirmé la présence de tous les partenaires de 2019 et l’arrivée de nouveaux pour 2020.

A la suite de la première édition de « Face à la mer » et à la demande des Rencontres photo d’Essaouira et de la Fondation Alliances, nous sommes intervenus auprès de l’Institut Français d’Essaouira et du Musée le MACAAL de Marrakech pour animer une conférence et un atelier professionnel. Cela a permis d’affirmer des actions de formation, toujours gracieuses pour les auteurs et artistes photographes.
L’objectif de “Face à la mer” était aussi d’exporter, de mettre en lumière les auteurs et artistes marocains à l’étranger et de les présenter ainsi que leurs oeuvres à l’occasion de festivals. Leurs frais ont ainsi été pris en charge à l’occasion des RIP d’Arles, de Visa pour l’image à Perpignan ou encore de Incadaqués en Espagne. 
Pour finir la remise du GRAND PRIX s’est faite à l’occasion d’une journée spéciale dédiée à la photographie émergente au Maghreb en collaboration avec notre partenaire PhotoDoc. à la mairie du 4e arrondissement à Paris.
Notre objectif était aussi d’agir comme levier, les rencontres photo ont permis aux photographes de rencontrer des acteurs de la photographie nationaux et internationaux et de collaborer rapidement avec eux sur de beaux projets. Ainsi à Tanger des relations professionnelles se sont nouées en profondeur, elles ont toutes débouché en moins de 6 mois sur notamment ces actions : 

  • Daniel Aron et sa nouvelle Fondation pour la Photographie ont réalisé en août 2019 l’exposition “Nouvelles écritures” avec la journaliste et commissaire Marie Moignard. Tous les deux se sont rencontrés durant les rencontres à Tanger.
  • Le vendredi 4 octobre de 16h à 17h30 à l’Institut Français d’Essaouira, dans le cadre du festival LES NUITS PHOTOGRAPHIQUES D’ESSAOUIRA #4 : table-ronde « Photographie émergente au Maghreb » animée par Yamna Mostefa et Wilfrid Estève.
  • Le samedi 14 et dimanche 15 décembre 2019 au MACAAL à Marrakech, les Rencontres Photo de Tanger et le MACAAL proposent la Formation “Définir et présenter sa démarche professionnelle”. Atelier gratuit pour 10 photographes. 
  • Organisation à la mairie du 4e arrondissement de Paris d’une journée Face à la mer en collaboration avec la foire internationale de photographie documentaire Photo Doc : “L’émergence de la photographie documentaire en Afrique du Nord”, Pratique et impact sur la scène internationale – conférence et projections avec notamment Seif Kousmate, l’agence Magnum et Hans Lucas suivie de la remise du prix Face à la Mer 2019.
  • La Fondation Nationale des Musées du royaume du Maroc ont ouvert en décembre 2019 le Musée de la Photographe de Rabat en confiant au photographe Yoriyas l’organisation de l’exposition inaugurale “Sourtna”. Yoriyas a demandé à Carine Dolek, rencontrée durant les rencontres à Tanger de réaliser le commissariat de l’exposition.

Fort de cette expérience, nous avons développé l’édition 2020 en tenant compte des collaborations possibles avec les actuels et nouveaux partenaires. Les rencontres avec les photographes marocains qui se sont opérées à Tanger ont confirmé également le besoin en formation de la part des auteurs et artistes. 
Afin de renforcer l’accompagnement et la professionnalisation des photographes émergents, la tenue d’une nouvelle session des rencontres photo de Tanger s’est naturellement imposée. Elle propose en 2020 la tenue d’ateliers pro, des lectures de folio, d’une table ronde, la remise d’un GRAND PRIX dont la dotation a doublé… et la création d’un deuxième PRIX RÉVÉLATION en partenariat avec le festival de photographie MAP de Toulouse.

L’annonce du GRAND PRIX sera faite le samedi 31 mai à Tanger et sa remise à Paris durant le dernier trimestre 2020 à la mairie du 4e arrondissement de Paris. Le deuxième prix des rencontres, le PRIX RÉVÉLATION sera annoncé durant le dernier trimestre 2020 à la mairie du 4e arrondissement de Paris et remis à l’occasion de l’édition 2021 du festival MAP à Toulouse.

Le GRAND PRIX “Face à la mer” inclut notamment :

  • 4 000 € pour le grand prix « Face à la mer », dotation permise par la fondation Alliances et Pixtrakk
  • une formation au CFPJ à Paris
  • un espace pro sur Hans Lucas durant un an
  • une participation à Photo Doc. 2021 à Paris
  • un abonnement à PixTrakk, le service de traçage des photos sur le web
  • un accompagnement professionnel durant un an par Take Your Photo Coach

Le PRIX RÉVÉLATION “Face à la mer” en partenariat avec le festival français MAP inclut notamment :

  • 1 000 € dotation permise par le festival MAP de Toulouse
  • une exposition produite et récupérée par l’auteur·e
  • une participation à l’édition 2021 du festival MAP de Toulouse
  • un espace pro sur Hans Lucas durant un an
  • un abonnement à PixTrakk, le service de traçage des photos sur le web

Indépendamment à la dotation, une invitation à exposer à la libraire galerie les Insolites de Tanger sera proposée au lauréat ou un des coups de coeur du jury du GRAND PRIX par Stéphanie Gaou.

Séduit par cette intention, des partenaires tangérois, marocains et français ont d’emblée décidé de nous rejoindre. Nous espérons que tout comme eux, cette deuxième édition vous touchera par sa pertinence et que nous aurons le plaisir de vous croiser à Tanger.

Yamna Mostefa, directrice et Wilfrid Estève, cofondateur

Biographies de la directrice fondatrice et du cofondateur des Rencontres photo “Face à la mer” de Tanger :

Yamna Mostefa, originaire de Carcassonne, un parcours hétéroclyte dont la passion est devenue au fil des années, Tanger et sa culture internationale. Son identité interculturelle se ressent dans son itinéraire marocain ainsi qu’à travers les rencontres d’auteurs et artistes en activité au Maghreb.
Plus de dix années de voyages et de rencontres lui ont fait écouter et comprendre les problématiques des photographes maghrébins… et constater que le partage de valeurs professionnelles rassemblait les actrices et acteurs d’une photographie méditerranéenne. 

Mina Mostefa au restaurant « Chez Abdou », partenaire des Rencontres photo de Tanger.

Wilfrid Estève, vit entre Paris, Tanger et Carcassonne. Photographe, enseignant et producteur, il dirige le studio Hans Lucas depuis 2006 et préside la maison d’édition Louvre Rivoli. 
Il est également vice-président de la foire internationale Photo Doc. et en charge de la direction pédagogique du diplôme « Documentaire et écritures numériques » à l’Université de Perpignan. En 2015, il est promu Chevalier des Arts et des lettres. 
De 2004 à 2009, il a présidé en France l’ANJRPC (Association Nationale des Journalistes Reporters Photographes et Cinéastes). En 2009, il a co-fondé l’UPP (Union des Photographes Professionnels) dont il a été le vice-président ainsi que l’association Reconnue d’Utilité Publique FreeLens qu’il a présidé de mai 2009 à octobre 2019.

Mentions légales et politique de confidentialité en cliquant ici.